Les 3 piliers du référencement naturel

Les 3 piliers du référencement naturel

Pour qu’un site soit optimisé et reconnu, il doit reposer sur trois piliers essentiels interdépendants.

  1. Le Contenu
  2. La Performance
  3. La Popularité

1 – Le Contenu : premier pilier du référencement

Le contenu est le pilier le plus facile à construire pour votre référencement, sans lui vous ne pourrez rien faire. Il est relativement simple de trouver un contenu pertinent. Cependant, si vous n’avez aucune idée, je vous conseille de procéder de manière méthodique en répondant aux questions essentielles. Qui, Quoi, Quand, Comment, Combien … Les réponses à ces questions formulées de manière claire et pédagogique devraient constituer la base de votre contenu.

En ajoutant une recherche de mots clés pertinents et un respect scrupuleux des bonnes pratiques du référencement, votre première étape devrait être un succès.

2 – La Performance : un site rapide = un site référencé

En effet, depuis quelques années maintenant, le poids des performances techniques est de plus en plus important. Ainsi, oubliez le gros site qui met 30 secondes à charger, il ne fera que perdre des positions. Aujourd’hui le maître mot est : optimisation des contenus, rapidité de chargement, et surtout site prévu pour le mobile. Votre site web mobile first conçu avant tout pour les smartphones fera des merveilles et ce n’est pas un caprice de Google. En effet, la proportion de trafic mobile en France est passée à 54% : les visiteurs sur smartphone sont désormais majoritaires (étude Médiamétrie 2018). Afficher votre site en mobile first n’est plus seulement une question d’optimisation, c’est aujourd’hui la base, indispensable pour répondre aux besoins de votre cible.

3 – La Popularité : plus on parle de vous, plus on vous trouve

Et oui, cela peut paraître injuste mais la notoriété d’une marque ou d’un service est facteur de croissance du référencement important. C’est le plus complexe à obtenir. Dès lors, obtenir ce Graal devient une course très compétitive aux avis, liens, mentions sur les réseaux sociaux et autre citation dans des articles autour des bons mots clés. Si vous disposez d’un service de relations de presse, il faut qu’ils s’engagent très fortement en direction des nouveaux médias.

Pour finir, ces trois piliers du référencement vous permettront de placer votre site dans sa zone de confort potentielle. Grâce à l’amélioration de votre pratique et à la mise en ligne régulière de contenu, vous serez très rapidement opérationnels en SEO !

Publié par Karine dans Actualités
Comment savoir si votre site est référencé sur Google ?

Comment savoir si votre site est référencé sur Google ?

C’est une question que l’on me pose souvent : mon site est-il référencé sur Google ? La première réponse d’emblée est courte. Si vous n’avez fait aucune démarche pour l’empêcher, votre site est sûrement référencé.

Pour en être sûr à 100%, tapez la commande suivante dans Google :

site:votreadresse.com

Par exemple : site:consultante-seo.com vous donnera tous les résultats pour mon site.

Pourquoi je ne vois pas mon site quand je tape mon nom sur Google ?

De nombreuses personnes recherchent leur entreprise sur Google, et parfois ne trouvent rien. Ou pire : des pages et des pages de résultats de concurrents. Puis au bout d’un moment votre site commence à apparaître. Mais attention, cela ne veut pas dire que vous êtes bien classé !

En effet, Google prend en compte votre historique de navigation et aura tendance à vous resservir les sites que vous avez déjà visité.

site referencé dans google
Le classement de mon site à son lancement

Voici un exemple avec mon site, il est tout neuf, il n’a pas beaucoup de visibilité pour le moment. Mais si je tape consultante seo dans google.fr, je me vois en 5e position. Sympa ! Sauf que je sais que je suis plutôt entre 27 et 30e sur cette requête actuellement. De plus, Google m’indique bien que j’ai déjà visité cette page il y a 3 semaines. Ici comme j’ai configuré Search Console, il m’indique aussi mon rang moyen, qui correspond à celui que mes autres outils me proposent.

Comment savoir si mon site est bien placé ?

Dans ce cas il y a une méthode accessible à tous qui va consister à vérifier avec un nouveau navigateur ou un nouvel appareil, en vidant votre cache par exemple. Vous tapez votre mot clé pertinent puis vous regardez à quelle page vous apparaissez ( il y a 10 résultats par page). Des outils indépendants existent également pour évaluer votre placement. La suite Google (Search Console, Google My Business, Analytics) pourra vous aiguiller. Des outils payants existent enfin pour vous donner des informations sur vos placements.

Des outils de suivi régionalisés

Attention, les outils qui vérifient votre placement doivent être le plus précis possible sur la géolocalisation. En effet, si votre entreprise se situe a Montréal ou à Bordeaux, une recherche à partir de Lyon, Paris ou Dublin ne donnera pas du tout les mêmes résultats. Le moteur de recherche a une forte composante locale.

Par exemple, pour un de mes clients situé à Bordeaux, la recherche sur un outil généraliste gratuit (au niveau national, probablement localisé à Paris) donne une 30e position sur un mot clé pertinent. Cependant, selon un outil payant plus précis (au niveau régional : Aquitaine), je suis en 5e position. Ce qui correspond à l’expérience utilisateur et au volume de trafic naturel enregistré sur cette requête.

Avec un audit référencement naturel, je vous fournirai une évaluation de votre classement sur Google.fr, Google.ca ou Google.com afin de définir votre stratégie de référencement idéale.

Publié par Karine dans Actualités
Trouver les mots-clés pertinents.

Trouver les mots-clés pertinents.

Lors de vos premiers échanges avec un consultant en référencement, vous serez rapidement confronté à des termes qui vous sont plus ou moins familiers. La notion de mot clé pertinent reviendra très souvent. Que ce soit à l’occasion d’un audit SEO ou pour la conception d’un nouveau site, la recherche de mots clés pertinents est une étape indispensable. Elle constitue la base de toute la collaboration et de l’optimisation du site.

Choisir les mots clés pertinents

En effet, vouloir être bien référencé est une belle notion mais sur quels mots ? Avez-vous déjà une idée des mots que cherchent vos futurs clients pour vous trouver ? Et si oui cette idée correspond-elle à la réalité ? Ces mots sont-ils atteignables en termes de classement sur les moteurs de recherche ? Nous devrons donc répondre à toutes ces questions avant de pouvoir réellement optimiser votre site.

classement mots clés pertinents informatique
Quelques mots clés pertinents suivis avec leur niveau de difficulté

Définir une liste de mots clés

Dans un premier temps vous devrez définir une liste de mots clés pertinents qui correspondent à votre métier. Par exemple si l’on travaille pour une école informatique, on cherchera ce terme et beaucoup d’autres qui lui sont corrélés :

  • formation informatique
  • alternance informatique
  • école sécurité informatique
  • diplôme informatique
  • etc.

Volume de recherche / Concurrence = Pertinence

Sur le terme école informatique; on peut être sûrs de rencontrer beaucoup de concurrence. Ainsi, la pertinence du mot clé est déterminée en fonction de son volume de recherche mais aussi de la concurrence sur cette expression. Pour un site débutant; on aura du mal à grimper dans le classement sur les expressions les plus populaires. La stratégie SEO vous permet de trouver le juste équilibre sur la difficulté de toutes vos expressions visées  : une balance entre la popularité, le volume de recherche et la concurrence.

Un mot-clé = une page 

La plupart du temps, un mot clé sera le sujet d’une seule page optimisée pour les moteurs de recherche. En effet, si les moteurs repèrent le même mot clé sur plusieurs pages de votre site, ils auront du mal à décider de la page la plus pertinente et ne remonteront aucune des pages. En revanche, en utilisant un mot clé par page on répond à deux impératifs qui vont toujours de pair :

  • les besoins de l’utilisateur / client 
  • les critères du moteur de recherches 
mot cle sur une page
Exemple de l’influence d’un doublon de page sur un mot clé ciblé

Dernier point : choisir, cibler, optimiser ses mots-clé permet enfin de pouvoir suivre le classement des pages. Cela peut nous indiquer si le travail est bien fait ou si l’on dispose de leviers de progression. 

Enfin ; choisir le mot clé le plus évident n’est parfois pas la meilleure solution. Il faut aussi prendre en compte de nombreux paramètres et toujours penser pour l’utilisateur final : votre client.

Publié par Karine dans Actualités
Une journée type de consultante

Une journée type de consultante

Comme je l’ai déjà mentionné dans un article précédent, mes journées de consultante référencement se passent souvent en décalé. En effet, je travaille depuis Montréal au Québec avec des clients majoritairement situés en France. En général, mes journées sont donc découpées en deux grandes parties : collaboration et production.

Le matin : time to share !

Quand je démarre ma journée de consultante référencement à Montréal autour de 9 heures, il est 15 heures à Bordeaux en France. Cela signifie que mes clients ont eu le temps d’effectuer 80 % de leur journée de travail. Ainsi, ils  sont prêts à communiquer sur leurs problématiques avec moi.

Je réalise toutes mes réunions entre 9h et midi. Celles-ci se passent par Skype, Messenger, Whatsapp ou Appear.in : ce qui convient aux interlocuteurs me convient aussi.

Au programme : bilans des actions, suivi des prestataires dont j’ai la charge, prévisionnels et discussions sur les stratégies en cours. La plupart du temps, chaque session est suivie d’un petit récap écrit de ma part pour résumer les échanges.

Si je n’ai rien de programmé à 9h pile, j’entame souvent ma journée par les statistiques. Ranking, Analytics et café. Ainsi, je prends connaissance des évolutions de chaque projet et j’ajuste mes actions en conséquence. Très souvent je ne compare pas avec la veille, ça aurait peu de sens. Je regarde en fonction d’indicateurs plus ou moins lointains : semaine, 15 jours, mois, année précédente.

En général, le temps qui reste est consacré aux e-mails.

L’après-midi productive : j’optimise

Je conserve les activités les plus intenses pour le début d’après midi pour respecter mon propre rythme de la journée. Les tableaux et rapports Salesforce + un thé pour entamer la deuxième partie de journée !

Ensuite je finis mon après-midi production : optimisations, recherches, linking, rédaction… Je termine mes journées entre 16h et 17h en général. Parfois plus tôt selon le volume de demande, parfois plus tard si c’est nécessaire.

Entre 30 et 40 heures par semaine

Je ne crois pas à la mode de l’overwork. Les gens qui se vantent/plaignent de pouvoir enchaîner 42 heures de boulot à la suite et qui se brûlent littéralement au travail ne m’inspirent pas grand chose. Au mieux c’est inefficace, au pire c’est dangereux pour la santé.

Trouver son équilibre est important. En tant que consultante référencement, je choisis mes projets en fonction du temps que j’ai et de leur intérêt. Je sais que si je suis intéressée par un domaine en particulier, je vais être ultra-motivée. La collaboration sera bien plus bénéfique pour le client et pour moi.

Mes domaines de prédilections sont assez larges cependant. J’aime travailler sur :

  • Les sites liés à l’éducation, tous niveaux – ma spécialité depuis 3 ans,
  • Les sites liés aux animaux – centre équestre, alimentation animale, comportementalistes, vétérinaires, éleveurs
  • Les sites de création artistique : auteurs, illustrateurs etc. comme mon forum de dessinateurs (voir l’étude de cas du générateur d’idées),
  • Les sites d’architectes
  • Les sites d’éditeurs et de maisons d’édition
  • Les sites d’histoires pour enfant
  • Les sites scientifiques et nouvelles technologies

Cela couvre pas mal de domaines, mais j’en ai peut-être oublié, si vous n’êtes pas dans la liste, je suis à l’écoute !

Des résultats visibles en référencement

Pour tout ce qui concerne le référencement, une prestation long terme comme celle que je mène depuis 18 mois pour Bordeaux Ynov Campus donne d’excellents résultats. Ainsi, on a pu constater une forte augmentation du trafic à plusieurs étapes clés du travail. Une comparaison du mois de décembre 2017 avec le mois de décembre 2018 indique un trafic organique multiplié par 2,5.

C’est particulièrement impressionnant car le site a déjà un long historique et il est impossible de promettre la meme chose à un site débutant, mais cela donne une idée de ce que l’on peut obtenir avec une politique de référencement sérieuse et un marketing par le contenu suivi.

Consultante Référencement, mais pas que.

En conclusion : une bonne organisation et un travail intéressant pour moi forment la combinaison parfaite. Chaque matin j’ai envie de travailler et d’améliorer les performances des sites dont j’ai la charge. Ce sont mes petits poulains ♥

Et pour relâcher la pression, j’ai recours à des activités complémentaires plus créatives et manuelles. Notamment l’illustration et la céramique. D’ailleurs, si vous vous demandez d’où viennent les petites licornes et dinosaures du site : c’est moi qui les réalises. Voir mon site d’illustratrice.

Publié par Karine dans Actualités
Étude de Cas : Optimiser une page pour le référencement.

Étude de Cas : Optimiser une page pour le référencement.

Très souvent, l’optimisation des sites pour le référencement reste assez nébuleux. Voici donc un premier exemple très concret de mon travail.

Je possède depuis longtemps un site communautaire de dessinateurs. Il n’est absolument pas optimisé actuellement. C’est un site qui a connu ses heures de gloire il y a plusieurs années avant l’avènement des réseaux sociaux. Aujourd’hui il est toujours en ligne et je mène quelques tests sur celui-ci pour montrer des exemples concrets.

Optimiser une page pour le SEO

La page dont je me suis occupée est un service simple. Il s’agit d’un générateur de thèmes de dessins. Si vous êtes à court d’idées, une petite moulinette va piocher des éléments sémantiques pour vous construire une proposition, un mot, une phrase complète. Avant mon passage, elle contenait simplement l’outil et un choix :

GÉNÉRER : UN MOT ou UNE IDÉE ou UNE PHRASE

optimisation seo - exemple et statistiques
La poule de cristal, générateur d’idées de dessin – phase 1

Optimiser une page simple

Pour cette page simple, j’ai appliqué une méthode simple. J’ai recherché le mot-clé le plus pertinent. Cela signifie que j’ai :

  • Imaginé quelle recherche les personnes pourraient faire pour tomber sur cette page précise
  • Vérifié mon information par des chiffres
  • Choisi un mot clé parmi plusieurs propositions

La pertinence est calculée selon le volume de recherche du mot clé et un facteur concurrence + précision. Un mot clé comme Dessin a certes un volume plus important que Générateur de thèmes de dessin. Mais il a aussi beaucoup plus de concurrence et de résultats. Il faut donc trouver une formule de calcul de la pertinence à chaque projet.

optimisation seo - exemple et statistiques
La poule de cristal, générateur d’idées de dessin – Optimisation textuelle

Optimisation SEO : Contenu simple

Ce qui manquait sur cette page était principalement du texte. Je ne suis pas designer donc j’ai commencé par implémenter simplement mon texte. Celui-ci est :

  • Structuré (titre et sous-titre)
  • Pertinent : il concerne le mot clé
  • Assez long
  • Pédagogique, je connais ce thème et ce domaine.

Les résultats sur 12 mois

Je n’ai plus vraiment le temps de m’occuper de ce site et souvent je le gère selon mon temps libre. Une fois tous les X mois donc ! Ici en un an je n’ai pas refait d’optimisation ni de promotion particulière, il y a eu quelques tweets et posts Facebook au moment de la refonte, c’est tout.

La preuve par les chiffres : l’optimisation SEO fonctionne bien

Sur 12 mois on note une augmentation de +49,66 % du trafic Organique, plus une augmentation du trafic direct et social qui correspondent aux petites actions de promotion. Ce +50% montre bien l’efficacité de mon travail d’optimisation SEO sur cette page.

Le Ranking de la page

Grâce à des outils en ligne je peux vérifier le rang Google. fr cette page, en Février 2019, numéro :

  • 1 sur Poule de cristal (mais c’était facile)
  • 2 sur Générateur d’idée dessin
  • 2 sur Generateur idée dessin
  • 4 sur Générateur de thème
  • 6 sur Thème aléatoire
  • 10 sur Générateur d’idées

Plus une multitudes de combinaisons plus ou moins évidentes de dessin, cristal et poule ^^

Conclusion

J’aurais pu gagner encore plus en travaillant sur le maillage interne du site et en activant une campagne. Je reviendrai sur des exemples plus impressionnants par la suite, mais je tenais à commencer avec un site concret que vous pouvez voir. La suite des exemples sera probablement anonymisée 🙂


Publié par Karine dans Actualités, Cas Client
Je suis consultante en Référencement

Je suis consultante en Référencement

Après un parcours atypique et un CV bien rempli, ça y est, je me lance. Me voici donc consultante en référencement naturel et webmarketing.

Pourquoi devenir consultante ?

Pour certains, c’est un choix, pour d’autres un peu le hasard des choses. Pour moi c’est une belle combinaison des deux. Je vous épargne le post à la Linked-in (je posterai sûrement ça sur Linked-in cependant), je serai brève et directe.

Je n’ai pas choisi de devenir consultante un beau matin après avoir vu un millième post motivationnel sur comment prendre sa vie en main. J’ai plutôt suivi le mouvement. Après avoir travaillé plusieurs mois dans un environnement parfait pour moi – je suis partie à Montréal. Professionnellement, j’aurais préféré rester à Bordeaux et continuer ma mission de responsable de la communication au sein de Bordeaux Ynov Campus. Mais voilà : l’opportunité de passer quelques mois, quelques années ou même toute la vie au Québec ne se présenterait pas deux fois. J’ai donc opté pour l’aventure. Seulement, mon employeur ne l’a pas entendu tout à fait de cette oreille.

« Yannick, je pars. »
« … euh, non. »

Bordeaux, mai 2017

Travailler de loin modifie la mission

Ça peut paraître prétentieux mais le fait est qu’ils n’ont pas voulu me laisser partir. Nous avons donc trouvé un terrain d’entente, j’allais continuer mes missions à distance. Pas toutes, bien sûr. La communication sur un Campus de 1000 étudiants ne peut pas s’exporter totalement, c’est un travail de terrain en grande partie.

Après avoir mené la refonte du site Web, géré les salons et posé les jalons des prochaines évolutions, j’ai transmis le flambeau à trois nouvelles recrues (coucou les filles o/) et je suis partie m’installer en Octobre 2017 à Montréal.

De loin, j’ai d’abord un peu tâtonné, laisser sa place et déléguer n’est vraiment pas facile quand on reste un peu dans la maison. Mais au fil du temps et des expérience, j’ai poursuivi ce que j’aimais faire vraiment : l’optimisation des sites pour le référencement et le suivi du webmarketing.

La variété des expériences : ma richesse

On ne naît pas référenceuse de site internet, on le devient. Parmi toutes mes expériences, j’ai touché au référencement de sites à de multiples reprises. Il était temps pour moi d’explorer vraiment ce domaine qui me plaisait. Ce que j’aime dans le référencement, c’est la versatilité. On touche vraiment à tout : on prend en compte un véritable ensemble, et on travaille sur cette entité en fonction du métier et des objectifs du client.

Selon le domaine d’activité, tout change : l’architecture, les mots-clés, le rédactionnel, les CTA… Mais mes constantes sont solides : données, actions, analyses et résultats.

C’est ainsi que pour l’éducation supérieure, je me suis formée et adaptée au modèle de développement. J’ai compris la saisonnalité, les enjeux, les points forts et les arguments qui fonctionnent. J’ai aussi capté l’intérêt de mon public et de mon client. Le premier grâce au content marketing, le second grâce à d’excellents résultats.

Comment fonctionne-t-on à distance ?

Pour un poste aussi central, être à distance peut sembler difficile. Cependant, il suffit de modifier quelques habitudes pour que tout se passe parfaitement bien. Avec les technologies de communication, en 2019, ce n’est plus un problème de travailler à (longue) distance. Pour moi cela présente même plusieurs avantages.

D’une part, on s’appelle. Souvent, parfois tous les jours, deux fois par jour. Ce n’est pas un obstacle, on passe par Skype, Messenger, Whatsapp, Appear.in : tout ce qui est confortable pour mon interlocuteur. Chacun a ses petites habitudes, donc je reste souple sur ces modalités de contact. Par exemple j’ai des clients qui ne lisent jamais les mails, je sais que chaque fois que je fais un rapport, j’appelle en suivant.

Bonjour ! Ça va à Bordeaux ? Tu as lu mon dernier mail ? (spoiler : je sais que non)

Non !

OK alors…

Montréal, chaque semaine 😀

Pour quelques-uns le mail est un point d’ancrage nécessaires, un autre ne passera que par clavardage ou chat. L’essentiel : garder une trace écrite. Donc même ceux qui ne lisent pas reçoivent des e-mails 🙂

Enfin il est obligatoire de garder le lien donc parfois, même quand on a rien à dire, on se parle, on fait un point d’étapes, j’annonce mes missions en cours. Cela permet de ne pas perdre le fil et de conserver une dynamique au travail à distance.

Les avantages du travail à distance

Pour mes clients, les avantages sont nombreux : ils ne m’ont pas sur le dos, je ne fais pas de bruit, je ne les interrompt que lorsque c’est nécessaire.

Pour moi, les avantages sont nombreux, notamment dans le fait de travailler avec la France. Il y a un important décalage horaire (+ 6 heures, lorsqu’il est 15 heures à Paris, il est 9 heures à Montréal). Ce qui fait que ma journée commence en milieu d’après-midi pour la France. Cela me donne une organisation de journée très productive. Le matin, j’enchaîne les réunions et je traite les emails. Ensuite je suis « tranquille » puisque tout le monde a fini sa journée (ou presque). Donc de 10h-12h à la fin de ma journée, je produis. Rédactionnel, tableaux, recherches, bilans, optimisations techniques, suivi des prestataires, google ads etc. : je travaille sans interruption et au calme pendant toute l’après-midi. C’est vraiment un énorme gain par rapport au travail de bureau qui avait tendance à m’interrompre trop régulièrement. Au final, mes journées étaient probablement composées de beaucoup plus de temps de « démarrage ». Soit le temps incompressible qu’il faut pour se remettre à une tâche quand on est interrompu.

Mon emploi du temps est plus souple aussi et je m’accorde des pauses à des moments qui ne colleraient pas avec un emploi temps plein. Par exemple, le mardi après-midi, je ne travaille pas, je fais autre chose. Peut-être que cet été ce sera le jeudi, et que ça changera encore un peu plus tard quand mon fils ira à l’école. Ma constante est simplement de rester disponible le matin pour répondre à tous, ensuite je gère mon planning à volonté.

Enfin ces missions de conseil en refnat me permettent aussi de dégager du temps pour des projets qui me tiennent à cœur comme l’illustration, qui est mon second métier. Par exemple depuis un an je créée une petite illustration par semaine pour des histoires pour enfant avec Taleming.

Publié par Karine dans Actualités
Charger la suite